In

Date : 26 septembre 2020

Heure : 16 h 30

Lieu : Musée national de l'histoire de l'immigration

Vivants

Carte blanche Mehdi Charef au Musée national de l’histoire de l’immigration
293 Avenue Daumesnil
75012 Paris
Le 26 septembre 2020 à 16 h 30

Carte blanche à Mehdi Charef, lauréat du prix littéraire de la Porte Dorée 2020

Né en Algérie en 1952, romancier, scénariste et cinéaste, Mehdi Charef est arrivé en France en 1962. Il a connu les bidonvilles, les cités de transit et l’usine avant de publier quatre romans, tous au Mercure de France, et de réaliser onze films, dont Le Thé au harem d’Archimède (1984) et Graziella (2005). Son autobiographie « Rue des Pâquerettes » (Editions Hors d’Atteinte, 2019), qui évoque l’enfance de l’auteur à Nanterre, a été récompensée du Prix littéraire de la Porte Dorée 2020.

Le prix littéraire de la Porte Dorée, porté par le Musée national de l’histoire de l’immigration, récompense chaque année un roman ou un récit écrit en français et ayant pour thème l’exil, l’immigration, les identités plurielles ou l’altérité liée aux réalités migratoires. Le jury désigne le lauréat parmi une dizaine de titres de l’année éditoriale précédente, sélectionnés par le comité de lecture du Palais.

Pour cette carte blanche, Mehdi Charef a souhaité inviter Fatima Daas (« La petite dernière », premier roman paru en cette rentrée littéraire de septembre), Denis Lachaud (« Les métèques », sélection du prix littéraire de la Porte Dorée 2020), et Akli Tadjer (« Qui n’est pas raciste, ici ? », « Il était une fois peut-être pas », « Bel-Avenir », « Le porteur de cartable »…).

Rencontre animée par Mathieu Simonet, écrivain, juré du Prix littéraire de la Porte Dorée

Vente des ouvrages des auteurs assurée par la librairie Tschann (sous réserve)