Clara Zetkin (1857-1933), fidèle amie de Rosa Luxemburg, avec qui elle a fondé la Ligue spartakiste, l'ancêtre du Parti communiste d'Allemagne (KPD), a été députée de 1920 à 1933, poste qu'elle n'a quitté qu'après avoir tenu un vibrant discours contre le nazisme devant un parterre de croix gammées. Elle est morte quelques semaines plus tard en exil à Moscou, non sans s'être opposée à Staline.
Fervente défenseure de l'accès des femmes au marché du travail, gage d'indépendance économique et d'entrée dans la danse de la lutte des classes, ennemie du "féminisme bourgeois" dont elle estimait qu'il ne partageait pas les priorités des travailleuses, elle a également dirigé le journal <em>Die Gleichheit</em> (<em>l'Égalité</em>), un outil d'éducation populaire des femmes ouvrières, pendant vingt-cinq ans. En 1910, après les manifestations d’ouvrières des États-Unis en 1908 et en 1909, elle propose d’organiser une Journée internationale des femmes, annuelle, en faveur du droit de vote, de l'égalité entre les sexes et du socialisme. La première a été organisée le 19 mars 1911 ; elle a ensuite été fixée le 8 mars. Puis, son opposition pacifiste à la Première guerre mondiale l'a conduite à passer quelque temps en prison. Proche d'Alexandra Kollontaï, elle a également contribué à la création de l'Internationale socialiste des femmes et a participé, en décembre 1920, au congrès de Tours, où elle a joué un rôle décisif dans la fondation du futur PCF.

Clara Zetkin

Voici le seul résultat