La lumière de ma mère

Auteur/trice(s) :Mehdi Charef    

17,00

Une grande déclaration d’amour filial
  • Date de parution: 22 mars 2023
  • Dimensions: 12 x 20 cm
  • Format: Le livre est aussi disponible en version numérique via l'onglet dédié ci-dessous
  • Nombre de pages: 192
  • ISBN: 9782382570883

Bientôt disponible

Le Livre

Ma mère a une histoire. Son histoire. Elle est d’une montagne, d’un reg fait de cailloux et de poussière. Là-bas, il y a de la place pour tous. Ma mère dit que la vie sourit aux plus courageux.

Dans son enfance, dans sa jeunesse, seuls ont compté les hommes qui faisaient manger leurs enfants. Toute la vie se résume à ça. L’histoire des hommes, la vie des femmes.

Ma mère est un temple : c’est ce que je crois. Un temple n’a pas de toit, mais il a une terre, un sol.

 

Il transporte.

Après sa trilogie constituée de Rue des Pâquerettes, Vivants et La Cité de mon père (2019, 2020, 2021), où il revenait sur ses premières années et sa jeunesse en France, Mehdi Charef, qui a notamment publié Le Thé au harem d’Archi Ahmed (1983) et réalisé onze films, remonte le fil de son histoire familiale du côté maternel. Il décrit par touches successives le courage, la puissance et l’intelligence sensible d’une femme qui a tracté toute une famille dans l’exil, et s’est toujours laissée guider par la vie.

Auteur/trice(s)

Mehdi Charef

Mehdi Charef, né le 24 octobre 1952, a grandi à Ouled Charef (Beni-Oussine) et Maghnia, en Algérie, jusqu’en 1962, année de son départ pour la France. Il grandit alors dans le bidonville de Nanterre, en cité de transit puis en HLM. Il travaille comme affûteur-fraiseur de 1970 à 1983. Il envoie alors un manuscrit à Georges Conchon (notamment auteur de L’État sauvage), qui l’aide à publier son premier livre, Le Thé au harem d'Archi Ahmed, au Mercure de France en 1983. Il l'adapte au cinéma l'année suivante sur le conseil de Costa-Gavras, qui prend en charge la production, et obtient de nombreux prix (Prix Jean-Vigo 1985, César 1986 de la meilleure première œuvre). Il publie trois autres romans au Mercure de France (Le Harki de Meriem, 1989 [réédition Agone, 2016], La Maison d’Alexina (1999), À bras le cœur (2006). Il a également participé au recueil Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962 (Bleu autour). Le Thé au harem est paru en anglais chez Sepent’s Tail. Il écrit enfin une pièce de théâtre, 1962, le dernier voyage, en 2005. Il réalise également dix autres films, dont il écrit lui-même le scénario : Miss Mona (1986), Camomille (1987), Au pays des Juliets (1991, sélectionné à Cannes), Pigeon vole (1995), La Maison d’Alexina (1999), Marie-Line (1999, avec Muriel Robin nominée pour le César de la meilleure actrice), La Fille de Keltoum (2001), Cartouches gauloises (2007), Les Enfants invisibles, « Tanza » (2008, collectif au profit de l’Unicef, avec notamment Spike Lee, Ridley Scott, John Woo et Emir Kusturica), Graziella (2015, avec Denis Lavant, Rossy de Palma et Claire Nebout). Photo © Maya Mihindou

 





En savoir plus

Après avoir rendu hommage à son père, Mehdi Charef consacre un livre à sa mère, déjà très présente dans ses précédents ouvrages. Il raconte ce qui lui tient à cœur – faire la cuisine pour contenter les siens et impressionner les voisins –, ce qui l’a animée déjà très tôt – le désir de fuir sa montagne rude, la misère qui lui était imposée. Il montre son courage, son ambition, elle qui a poussé son mari à partir vivre en France, et qui ne l’a rejoint que dix ans plus tard. Il montre aussi son opiniâtreté à retrouver le corps de son frère, tué par l’armée française pendant la guerre d’Algérie, pour l’enterrer dignement ; mais aussi sa fierté devant sa première petite-fille, métisse d’Algérie et de Chine. Il raconte enfin l’admiration qu’il lui porte, lui qui est devenu visible pour la venger, la rendre fière et lui dire combien il l’aime.

Livre numérique

Le livre sera bientôt disponible en version numérique sur le site Les Libraires

Rencontres

Il n’y a pas d’évènement à venir.

Événements passés

Il n’y a pas d’évènement passé.