Marie-Jeanne Rossignol est professeure en études américaines (États-Unis) à l’université Paris Cité. Elle est spécialiste de l’histoire des États-Unis avant la guerre de Sécession et en particulier de l’antiesclavagisme. Son intérêt pour Haïti date de sa thèse, publiée sous le titre Le Ferment nationaliste. Aux origines de la politique extérieure des États-Unis (1789-1812) (1994). Avec Claire Parfait, elle a traduit et édité Le Récit de William Wells Brown, esclave fugitif, écrit par lui-même (2012). Son dernier ouvrage paru s’intitule Noirs et Blancs contre l’esclavage. Une alliance antiesclavagiste ambiguë aux États-Unis, 1754-1830 (2022).

Revenez bientôt pour découvrir nos premières parutions !